Aide aux victimes

Ne pas souffrir en silence
Vous n’êtes pas seul.
Si vous avez besoin de dénoncer un acte de racisme, de consulter un psychologue ou simplement de vous renseigner sur la loi en matière de protection des droits de la personne, voici une liste de groupes de soutien, d’organisations ou d’associations qui peuvent vous aider. L’éducation contre le racisme passe également par la dénonciation des faits racistes.

 

Unissons-nous pour sensibiliser la société aux problèmes liés au racisme.

 

◊ Maison des Potes – Maison de l’Egalité
16 square Dunois -75013 PARIS
Tél 01 44 93 23 23

 

◊ SOS Racisme
51, av Flandre – 75019 PARIS
01 40 35 36 55
Toutes les adresses

 

◊ L.I.C.R.A. : Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme
42, rue Louvre 75001 PARIS – 01 45 08 08 08

 

◊ Le Défenseur des droits
7 rue Saint-Florentin – 75409 Paris Cedex 08
09 69 39 00 00

 

◊ MRAP
Siège national du MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples)
43, bd Magenta – 75010 PARIS
01 53 39 99 99

 

◊ Gens du voyage FNSAT
Fédération Nationale des Associations Solidaires d’Action avec les Tsiganes et les gens du voyage
59, rue de l’Ourcq – 75019 Paris
01 40 35 00 04
contact : info@fnasat.asso.fr

 

◊ Ligue des droits de l’homme et du citoyen
Elle oeuvre à l’application des conventions et des pactes internationaux et régionaux en matière de droit à l’asile, de droit civil, politique, économique, social et culturel.
Elle combat l’injustice, l’illégalité, l’arbitraire, toute forme de racisme et de discrimination fondée sur le sexe, l’orientation sexuelle, les moeurs, l’état de santé ou la handicap, les opinions politiques, philosophiques et religieuses, la nationalité, et plus généralement tout atteinte au principe fondamental d’égalité enter les êtres humains, toutes les violences et toutes les mutilations sexuelles, toutes les tortures, tous les crimes de guerre, tous les génocides, et tout crime contre l’humanité.
Elle lutte en faveur du respect des libertés individuelles en matière de traitement des données informatisées, et contre toute atteinte à la dignité, à l’intégrité et à la liberté du genre humain pouvant notamment résulter de l’usage de techniques médicales ou biologiques.